Abonnez-vous pour 1€

Honteux: des profs se moquent du handicap d’une fillette, la conversation est diffusée sur Facebook, la maman de la petite fille sous le choc

Honteux: des profs se moquent du handicap d’une fillette, la conversation est diffusée sur Facebook, la maman de la petite fille sous le choc
Facebook Exposure and Awareness

Willow Musgrave est une enfant prématurée. La petite fille de 6 ans a dû subir une trachéotomie il y a deux ans. Le tube qui se trouve dans sa gorge est insdispensable à sa survie. Il l’aide à respirer. L’état de sante dé Willow nécessire des soins importants.

Cette petite fille fréquente l’école primaire St Andrew's dans le Northamptonshire en Angleterre. Samedi, une conversation des enseignants de Willow a été diffusée en direct sur Facebook à leur insu. Elle a été regardée par plus de 12.000 personnes. Un incident qui a choquée sa maman. Les enseignants de la petite Willow ont émis des commentaires déplacés au sujet de son état de santé. Une d’entre elle a déclaré que le tube dans la gorge de Willow « l’a rendue malade », une autre a ajouté que « c’était vraiment horrible ».

Dans la vidéo, ils ont aussi expliqué que c’était contraignant d’aider la jeune fille avec son problème de santé. « Le changement de la canule pour Willow. L'ajustement, c'est affreux. Cela me donne la nausée. Je ne pouvais pas le faire », explique l’un d’entre eux. Une autre personne a même déclaré: « Je n’aime pas le regarder. »

Vers la fin de la conversation, des rires ont suivi lorsque l’une des personnes a déclare : «On ne travaille pas ici pour changer une trachéotomie »

Becky Wardiell, la maman de Willow a décidé d’entamer une action en justice contre l’école. Une enquête a été ouverte sur leurs commentaires, les trois membres du personnel ne sont pas retournés à l’école depuis l'incident.

« Willow ne peut pas se défendre. Ce n’est pas de sa faute si elle a une trachéotomie. C'est une question de vie ou de mort pour elle », a expliqué la femme de 34 ans. « Mon amie a vu la vidéo sur Facebook, elle était tellement indignée qu’elle m'a envoyé le lien. J’étais tellement choquée et en colère. Je pense que j'avais toutes les émotions », a-t-elle expliqué au Sun.

L’école réagit  : « Nous avons présenté nos excuses à la famille concernée »

Un porte-parole du Peterborough Diocese Academy Trust, qui gère l’école de Willow a réagi à la polémique : « Chaque enfant que nous sommes en mesure de soutenir du point de vue de l’éducation, de la santé et du bien-être est le bienvenu dans notre communauté, quels que soient les défis auxquels ils peuvent être confrontés. De toute évidence, cette conversation n’aurait pas dû se produire, et le fait que la discussion ait été accidentellement partagée avec un public plus large est également profondément regrettable. Nous avons présenté nos excuses à la famille concernée, et nous aborderons cela plus en profondeur avec les membres du personnel concernés. Nous examinerons également la formation supplémentaire que nous pouvons fournir pour aider à surmonter les obstacles à la satisfaction des besoins médicaux de nos élèves. »

Notre sélection vidéo