Abonnez-vous pour 1€

Souffrant d’une tumeur au cerveau, elle décide de s’offrir des vacances de rêve avant de commencer son traitement: son voyage tourne au cauchemar!

Illustration
Illustration - Belga

Sue Connor s’est envolée pour l’île espagnole pour une semaine de détente après avoir récemment subi un saignement au cerveau et reçu un diagnostic qui a changé sa vie. Craignant que la tumeur ne lui fasse bientôt perdre la vue, la Londonienne voulait profiter du soleil et de la mer avant de rentrer chez elle pour se faire soigner. Les vacances de la femme de 42 ans aux Canaries se sont rapidement transformées en cauchemar lorsqu’elle est arrivée à l’hôtel Marina et qu’elle a découvert qu’il était laissé à l’abandon depuis longtemps. « Nous avions réservé un hébergement 4 étoiles avec tout sur place mais à notre arrivée l’hôtel était complètement fermé et ressemblait à un chantier de construction », explique-t-elle au Mirror.

Sue se dispute alors avec son compagnon. « Je n’avais nulle part où aller dans un pays que je ne connais pas. Je me suis presque effondrée en marchant pendant deux heures en essayant de retourner à l’aéroport pour rentrer chez moi », raconte-elle. Elle trouvera finalement un appartement éloigné du centre de la ville. Elle a passé une semaine à regarder la télévision avant de rentrer au Royaume-Uni, où elle se bat pour comprendre pourquoi l’agence de voyages Teletext Holidays l’a envoyée dans un hôtel fermé depuis bien longtemps.

« J’ai eu les pires vacances que je puisse imaginer et je reviens encore plus stressé. C’est injuste totalement inacceptable », a-t-elle confié au Mirror.

Teletext Holidays n’a pour l’instant pas réagi.

Notre sélection vidéo