Abonnez-vous pour 1€

La fille de Jimmy rentre de l’école avec les cheveux coupés: «Elle a expliqué que c’était sa prof qui avait fait ça», le père de famille porte plainte

Photos
La fille de Jimmy rentre de l’école avec les cheveux coupés: «Elle a expliqué que c’était sa prof qui avait fait ça», le père de famille porte plainte
Capture vidéo YouTube

Jimmy Hoffmeyer, un père de famille habitant dans le Michigan, aux États-Unis, a été stupéfait en voyant sa fille de sept ans rentrer de l’école… avec plusieurs centimètres de cheveux en moins !

C’est l’institutrice de sa fille Jurnee qui s’est permise de couper les cheveux de la petite, sans autorisation. Le papa a déclaré que les droits de sa fille avaient été gravement violés par l’institutrice. Il a déposé une plainte d’un million de dollars.

Quand elle est rentrée de l’école, il manquait à la petite fille une grosse masse de cheveux au niveau d’un des côtés de sa tête. Jurnee a alors expliqué à son père que c’était un copain de classe qui lui avait coupé dans les cheveux. Pour rectifier tout cela, Jimmy a emmené Jurnee chez le coiffeur, pour que sa coupe soit au moins symétrique. Mais deux jours plus tard, Jurnee est rentrée de l’école avec l’autre côté de la tête qui avait été coupé. « J’ai demandé ce qui s’était passé et Jurnee a expliqué que c’était sa prof qui lui avait fait », a expliqué le papa à la BBC.

L’institutrice en question a affirmé que son geste n’était en aucun cas raciste et qu’il partait « d’une bonne intention ». La direction a reconnu que l’institutrice avait agi sans la permission des parents. Elle a été réprimandée, mais elle ne sera pas renvoyée. Elle a présenté ses excuses aux parents de Jurnee.

La plainte déposée par Jimmy mentionne que l’école n’a pas suffisamment « formé, surveillé, discipliné et contrôlé » ses employés. La discrimination raciale, car la petite est métisse ainsi que le harcèlement ethnique sont aussi mentionnés dans la plainte. Jurnee a changé d’école et le verdict du procès n’est pas encore connu.