Abonnez-vous pour 1€

Après le remplacement de son compteur électrique, Nadine ne peut ouvrir sa porte d’entrée: «Un employé m’a dit que le prix serait d’environ 250€»

Illu
Illu - Pixabay

C’est une drôle d’histoire venant tout droit de Genk que relatent nos confrères de HBVL. À la mi-juin, le gestionnaire de réseau « Fluvius » est venu à son domicile afin d’y remplacer son ancien compteur électrique par un nouveau numérique. Seulement, tout ne s’est pas passé comme prévu. Après l’installation du boîtier, la Belge se rend compte que l’armoire ne peut plus se fermer. Par conséquent, et vu l’emplacement dans lequel elle a été posée par les techniciens, sa porte d’entrée ne peut plus s’ouvrir.

L’armoire du compteur serait en effet beaucoup trop grande. Il mesure 60 centimètres de haut, 25 centimètres de large et 23 centimètres de profondeur, soit « deux fois plus grand que le précédent ». Fluvius explique à Nadine que « la norme sera une armoire 25D60 installé chez tous les clients, mais comme alternative nous pouvons éventuellement proposer une armoire 17D50. L’armoire à compteur mesure 50 centimètres de haut, 17 centimètres de large et 18 cm de profondeur. Celles-ci sont actuellement en rupture de stock, et ne peuvent donc pas être placées immédiatement ».

Pour de nouveau changer de boîtier, « un employé m’a dit que le prix serait d’environ 250 euros », déplore-t-elle. Le gestionnaire essaie néanmoins de trouver une solution à ce problème puisque l’armoire de plus petite taille ne peut invariablement être installée, entre autres, pour des raisons de sécurité. « Nous essayons de prendre en compte de manière optimale la situation existante lors du remplacement. Mais s’il y a des réparations ou une personnalisation, ce sera à charge du client ».

Pour Nadine, tout semble rentrer dans l’ordre. Elle déclare à HBVL qu’un autre compteur sera placé à son domicile. Elle pourra dès lors ouvrir sa porte d’entrée sans souci.