Pandémie, budget, racisme, port du voile,...: l’agenda très chargé du Parlement bruxellois pour les prochaines semaines

Pandémie, budget, racisme, port du voile,...: l’agenda très chargé du Parlement bruxellois pour les prochaines semaines
Belga Image

Formellement , les travaux ont déjà repris en commission depuis quelques semaines. La crise sanitaire qui reste sur le devant de la scène, fait l’objet d’un travail de contrôle régulier dans plusieurs commissions.

Dans son allocution de rentrée, Rachid Madrane y a fait allusion. Mais l’agenda parlementaire bruxellois des prochaines semaines est déjà bien chargé, a-t-il ajouté.

Les députés bruxellois auront notamment à débattre du budget régional. Ils clôtureront les Assises contre le Racisme ouvertes en avril dernier pour débattre de toutes les formes de discriminations «auxquelles de trop nombreux Bruxellois restent en butte parce qu’ils sont afro-descendants, Arabes, musulmans, Juifs, d’origine asiatique - parce que leur couleur de peau, leur ascendance, leur origine nationale ou leur origine ethnique ont encore le malheur de susciter la méfiance et l’hostilité».

Il sera aussi question, en commission des Affaires générales, des contours de la neutralité des services publics, après la décision rendue par le tribunal du travail à l’encontre de la STIB. La Commission des Affaires Générales ouvrira la réflexion sur cette thématique importante et sensible.

Le parlement entrera par ailleurs dans la dernière phase du processus de désignation de la personne qui dirigera le service de médiation de la Région bruxelloise.

Les députés régionaux poursuivront l’aventure des commissions délibératives par la mise en place des prochaines et le suivi de celles qui ont eu lieu.

Selon Rachid Madrane, lors de la constitution des deux premières commissions délibératives, près de 1000 citoyens se sont à chaque fois déclarés prêts à participer aux débats.

Au passage, le président de l’assemblée s’est félicité du succès du droit de pétition rencontré depuis sa récente révision. Pas moins de 7 pétitions recevables ont été traitées depuis lors, soit «une accélération sans précédent», puisqu’auparavant, une seule pétition avait réuni les conditions nécessaires pour ouvrir à celui qui la portait les portes du parlement.

Parmi d’autres dossiers, enfin, il y aura le suivi des 183 recommandations formulées par la commission spéciale consacrée à la gestion de la pandémie de covid-19, comme du plan de relance et de redéploiement que le gouvernement Vervoort a élaboré pour répondre aux conséquences de la pandémie,

Notre sélection vidéo