Abonnez-vous pour 1€

Catastrophe pour ce couple belge, deux semaines avant le début du chantier de leur nouvelle maison: «Nous sommes coincés»

Photo prétexte
Photo prétexte - 123rf

Mats Verhaegen, 29 ans, et Sarah Aerts, 28 ans, devaient commencer à construire leur nouvelle maison lundi prochain, à Duffel, dans la province d’Anvers. Mais c’était sans compter le refus soudain de leur permis d’urbanisme…

« Le Collège des Bourgmestre et Échevins a refusé de nous accorder un permis d’urbanisme parce que nous voulions construire une maison à toit plat, car cela serait contraire à un bon aménagement du territoire. Étrange, car deux voisins ont aussi un toit plat. Sur les conseils de notre architecte, nous avons fait appel à la Députation de la province d’Anvers (le Conseil provincial en Flandre, ndlr) », raconte Sarah Aert à nos confrères de Gazet van Antwerpen.

Après un avis favorable de la Députation, le couple obtient son permis d’urbanisme le 15 juillet dernier. Tout était en règle, avant l’intervention du fonctionnaire dirigeant du Département de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme, qui a fait annuler le permis d’urbanisme car le terrain, acheté pour 180.000 euros, serait situé en zone inondable. Chose importante que le couple ignorait…

Mats et Sarah ne savent pour l’instant pas comment solutionner le problème. « Dans le pire des cas, nous sommes coincés avec un terrain à bâtir sur lequel nous ne sommes pas autorisés à construire », explique le couple, qui espère trouver de l’aide et, surtout, met en garde toutes les personnes qui souhaitent acheter un terrain à bâtir : « Vérifiez par vous-même si votre parcelle n’est pas située en zone inondable ».

Notre sélection vidéo