Abonnez-vous pour 1€

L’EuroSkills a débuté en Autriche, 20 jeunes Belges y participent cette année: «On a besoin de ces métiers, on le voit bien aujourd’hui»

Harisson Reale et Pierre Schyns ont entamé leur compétition en mécatronique.
Harisson Reale et Pierre Schyns ont entamé leur compétition en mécatronique. - B.J.

Curtis, Harisson, Pierre, Mathéo et les autres ont entamé leur compétition, ce jeudi, à Graz (Autriche), où se déroule le championnat des métiers, EuroSkills. Une certitude, déjà, l’ambiance est très bonne au sein de l’équipe belge. Et un constat, dès ce premier jour de compétition, cet EuroSkills autrichien, qui vient après une coupure d’un an et demi due à la pandémie, fait le plein de spectateurs, essentiellement des jeunes chez lesquels devraient naître des vocations, quand ils verront ce que sont capables de faire les 400 jeunes de 19 pays en compétition cette année.

Ce bonheur de se retrouver, c’est ce que constate aussi Francis Hourant, le directeur de WorldSkills Belgium, qui dirige la délégation belge. « Tout le monde est bien en place », nous dit-il. « Tout le monde est bien dans sa compétition, les jeunes sont super-enthousiastes. La grande communauté WorldSkills est heureuse de se retrouver. Avec toujours un objectif : la promotion des métiers techniques et technologiques. On a besoin de ces métiers, on le voit. »

>> De nombreuses nations sont absentes cette année, essentiellement pour des raisons sanitaires.

>> Francis Hourant nourrit quand même l’un ou l’autre regret  : « On n’a pas assez de candidats dans certains secteurs »

Notre sélection vidéo