Ravagé par les inondations, le Château des Thermes de Chaudfontaine ne sait pas quand il va rouvrir: «L’étage a pris l’humidité, il faut tout refaire»

Au plus haut de la crue, l’eau est montée à 1,82 mètres.
Au plus haut de la crue, l’eau est montée à 1,82 mètres. - Laura Hollange

Si dans l’esprit collectif, les inondations de la mi-juillet peuvent paraître loin, il n’en est rien pour les sinistrés. Deux mois après les inondations, le bâtiment qui a accueilli tant de curistes est toujours en chantier. Partout, des ouvriers et des employés sont à la tâche. L’objectif : récupérer ce qui peut l’être et arracher le reste. Lorsqu’on pénètre dans ces bâtiments froids à l’odeur prenante, on se dit que le chemin est encore long avant une réouverture.

Dans le bâtiment, l’eau est montée à 1,82 mètre, en s’infiltrant dans chaque recoin de ce Haut-Lieu de la cure thermale. Si à l’évidence, le rez-de-chaussée a été fortement touché, les inondations ont également eu une répercussion sur les étages supérieurs. « On se rend compte que l’étage a également pris l’humidité. Il faudra donc tout refaire au premier. Après deux mois, on s’aperçoit que malgré le fait que tout soit ouvert, ça ne sèche pas », explique Gilbert Lodomez, le patron du Château des Thermes de Chaudfontaine.

>> De la boue est encore présente sous les planchers de certaines pièces : « On ne sait pas quantifier les dégâts avec précision »

>> Ils reçoivent de nombreuses questions de la part des clients : le directeur n’est pas en mesure de donner une date de réouverture.

Notre sélection vidéo