Abonnez-vous pour 1€

Christian Brüls, l’invité du samedi: «Le Standard était le seul club où je voulais aller»

@News
@News

Christian Brüls revient ce samedi à Sclessin, sur une pelouse qu’il a foulée durant la saison 2015-2016, avec Saint-Trond. En 2018 pourtant, le médian germanophone s’était retrouvé pendant sept mois sans club, avant de rebondir et de revenir au plus haut niveau. Itinéraire d’un joueur doué qui s’est un peu perdu en chemin…

Saint-Trond est votre neuvième club après Eupen, Maastricht, Westerlo, La Gantoise, Nice, Rennes, le Standard et Pafos. Où avez-vous le mieux réussi ?

Par rapport aux trophées, au Standard puisque j’ai remporté la Coupe de Belgique avec le club liégeois en 2016. Et par rapport aux statistiques, la première moitié de la saison dernière à Westerlo (NDLR : 2 buts, 7 assists). Mais je ne prête pas beaucoup d’attention aux statistiques. Tant que je fais mes matches et que j’aide l’équipe à gagner, c’est bon. Si je dispute le meilleur match de ma carrière et que je ne marque pas, ce n’est pas grave. Il n’y a plus que ça qui compte aujourd’hui, les stats et les datas ! Et le seul truc qui compte pour moi, ce sont les trois points.

Quel regard jetez-vous sur votre carrière ?

Jusqu’à Rennes, cela s’est très bien passé, puisque j’ai eu l’occasion, chaque année, de réaliser un transfert vers un club de meilleur niveau. Et après une blessure un peu grave au pied qui m’a écarté des terrains pendant pas mal de temps, j’ai fait sans doute le plus mauvais choix en allant au FC Pafos, à Chypre. Ce sont des moments qui arrivent dans le football.

> «J’ai eu le tort, à l’été 2017, de faire confiance à des agents qui ont abusé de ma confiance».

> «Personne n’a compris que je puisse me retrouver une demi-saison sans club».

> «J’ai fait des choix malheureux, que je ne regrette même pas parce qu’on apprend de ses erreurs».

> «Le Standard était le seul club où je voulais aller».

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ !


Notre sélection vidéo