Abonnez-vous pour 1€

Jackson Muleka veut relancer le Standard: «La mentalité, ça ne suffit pas!»

Jackson Muleka veut relancer le Standard: «La mentalité, ça ne suffit pas!»
Belga

Digérer un échec lors d’un Clasico, ce n’est jamais facile. Une semaine après le revers face aux hommes de Vincent Kompany, ceux de Mbaye Leye veulent se remettre en selle directement. À commencer par les deux attaquants de cette formation liégeoise, João Klauss et Jackson Muleka, dont les efforts non calculés du week-end dernier n’ont pas eu l’effet escompté. « C’était compliqué contre Anderlecht », avance le buteur congolais. « La carte rouge reçue en début de match nous a causé pas mal de tort. On n’a pas eu assez de ballons devant. Les seuls que l’on avait, c’était des longs ballons et on devait à chaque fois se battre pour se créer des occasions… Mais, tout ça, ça se travaille à l’entraînement avec nos milieux, ça va venir. »

Malgré le score défavorable aux Liégeois, l’ancien du TP Mazembe estime avoir pas mal appris lors de ce choc. « Il y avait tout de même quelques points positifs à retenir de ce Clasico. Par exemple, on a montré une très bonne mentalité. Il faut retenir et répéter ceci lors des prochaines échéances. Après, il y a de nombreuses choses à améliorer pour faire le jeu et prétendre à quelque chose dans cette rencontre. Parce que la mentalité, ça ne suffit pas. Il faut aussi montrer de la qualité. On doit améliorer notre justesse technique et notre efficacité dans le rectangle adverse. C’est ce qui nous fait un peu défaut ces derniers temps, mais on travaille là-dessus.. »

S’il y a bien un aspect qui a marqué Jackson Muleka, c’est le soutien indéfectible des fans liégeois, qui ont donné de la voix pour aider leurs couleurs à refaire leur retard. « Jouer devant ce public qui nous pousse du début à la fin de la rencontre, c’est une énorme motivation », explique celui qui vivait là son tout premier Clasico avec des gradins remplis. « Ça nous motive et nous fait un bien fou. Le foot, c’est complètement différent sans supporters, et je pense qu’on est en train de le voir cette saison-ci. Sans eux, le score aurait été bien plus lourd face aux Mauves. On était dix sur le terrain, mais onze avec les supporters. Ils ont remis les deux équipes à égalité. Et, même à neuf, nos supporters nous ont permis de bien prester face à cette bonne équipe d’Anderlecht. »

Indéniablement, cet incroyable soutien a donné envie au joueur de 21 ans de se surpasser sur le terrain, afin de donner le sourire aux supporters. Mais, pour ça, il y a du travail pour les Liégeois… « Quand on joue dans un club comme le Standard, on se doit de viser la victoire à chaque rencontre. C’est obligatoire. Il faut toujours essayer d’aller chercher plus loin. Nous, cette saison, on vise bien évidemment les playoffs. Cela dit, quand je regarde les autres matches de Pro League, je constate qu’il y a souvent bien plus de buts que lors de nos rencontres… Mais c’est à nous à travailler plus dans ce secteur pour pouvoir rivaliser avec les autres clubs. On défend bien, on fait les courses comme il faut en attaque, mais ça ne suffit pas. On doit faire plus, c’est primordial pour marquer plus de buts et délivrer plus d’assists. »

Un travail qui sera peut-être récompensé par une nouvelle rose face à Saint-Trond, neuf mois après celle dans le dernier match sous Philippe Montanier. « C’est vrai que j’avais réduit l’écart, mais cela n’avait servi à rien au final. Cette fois, j’aimerais vraiment marquer, mais surtout offrir la victoire au club et aux supporters », conclut Jackson Muleka.

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ !


Notre sélection vidéo