Covid Safe Ticket en Wallonie: les pharmaciens se tiennent prêts, «il faudra anticiper son test»

Covid Safe Ticket en Wallonie: les pharmaciens se tiennent prêts, «il faudra anticiper son test»
Belga

Pas question en effet d’aller faire votre test à 11h30 si vous avez rendez-vous à midi avec vos amis dans une brasserie… puis prendre le pharmacien à partie parce que votre QR Code n’arrive pas sur votre smartphone. « En effet, si le pharmacien encode directement le résultat du test pratiqué dans le système, il peut falloir jusqu’à 4 heures pour obtenir son Covid Safe Ticket en règle », indique Alain Chaspierre, porte-parole de l’APB (l’Association Pharmaceutique Belge).

Concrètement, les pharmaciens réalisent les tests antigéniques pour les voyageurs et les événements, tandis que les laboratoires et les hôpitaux, eux, gèrent les voyageurs envoyés par leur médecin traitant ou avec leur QR Code du tracing pour leur retour de vacances, en cas de contact à haut risque, et de symptômes. Le test réalisé en pharmacie est valable 48 heures, le jour du test et le jour suivant. Quant au prix du test en pharmacie, comptez entre 25 et 30 euros…

« Rappelons que la vaccination reste l’élément qui lève toutes ces barrières »

« Les pharmaciens ont montré depuis cet été qu’ils avaient pu être très réactifs et gérer la demande, avec 300.000 tests pratiqués dans plus d’une pharmacie sur deux du pays. Il y a donc une bonne accessibilité des tests pour la population. Mais rappelons que la vaccination reste l’élément qui lève toutes ces barrières ». Car il y a donc la contrainte d’aller se faire tester, d’anticiper son test, et la question du coût pour les non-vaccinés et ceux dont le parcours vaccinal n’est pas complet.

Les pharmaciens plaident aussi pour pouvoir eux aussi vacciner la population, afin de renforcer leur contribution au succès de la campagne de vaccination. « Les pharmaciens sont à même d’atteindre un public qui ne l’est pas, aujourd’hui, par les canaux traditionnels. Grâce à leur très grande accessibilité, leur ancrage local et la relation de confiance tissée avec leurs patients, ils peuvent proposer la vaccination en pharmacie ou orienter vers un accompagnement social ou médical adéquat », indique l’APB.

Notre sélection vidéo