L’application Coronacheck a été surchargée par des attaques aux Pays-Bas, provoquant d’énormes files devant les restaurants: «Le chaos est complet»

Vidéo
L’application Coronacheck a été surchargée par des attaques aux Pays-Bas, provoquant d’énormes files devant les restaurants: «Le chaos est complet»
Capture vidéo Twitter

Selon la porte-parole, ces attaques DDoS (déni de service distribué), par lesquelles des cybercriminels tentent de faire tomber des sites web en les surchargeant de requêtes, ont néanmoins été anticipées. « Nous arrivons à bien les repousser ». La pression a quelque peu baissé depuis 22h.

Les problèmes ont principalement touché les personnes qui n’avaient pas encore créé de code QR ou qui n’avaient pas utilisé l’application depuis un mois, de sorte que celle-ci devait se reconnecter au serveur. Les personnes qui possèdent déjà un code QR peuvent le montrer en restant hors ligne, explique l’agence Belga.

De longues files

Aux Pays-Bas, depuis ce week-end, le passe sanitaire est obligatoire pour toute personne âgée d’au moins 13 ans dans certains lieux tels que dans le secteur de l’hôtellerie et des événements sportifs et culturels. Selon les représentants de l’Horeca au Pays-Bas, les problèmes rencontrés samedi sont une « gifle pour les entrepreneurs du secteur de l’hôtellerie et de la restauration. » Selon eux, dans certaines villes, il y a eu de longues files d’attente devant les établissements de restauration avec des personnes qui ne pouvaient pas entrer à cause des problèmes.

« Le chaos est complet », a déclaré samedi soir l’entrepreneur de l’horeca, Laurens Meyer. « Maintenant, des centaines de personnes font la queue partout pour le contrôle d’entrée. C’est à ce moment-là que le virus peut vraiment se propager. Le gouvernement et le cabinet doivent cesser immédiatement cette absurdité. »

Notre sélection vidéo