«J’ai craqué»: un papa louviérois avoue avoir frappé son fils de 10 ans à plusieurs reprises au visage

«J’ai craqué»: un papa louviérois avoue avoir frappé son fils de 10 ans à plusieurs reprises au visage
Belga

« J’ai craqué », admet Serge (prénom d’emprunt). La présidente lui suggère que même si un enfant est difficile, il existe d’autres solutions que la violence. Le différend, verbal, a commencé dans la chambre à coucher. Le père a ensuite porté plusieurs coups au visage de son fils qui s’est caché derrière sa sœur : celle-ci faisant écran, elle a aussi reçu des coups fortuits.

L’enfant est descendu au rez-de-chaussée, où le père l’a poursuivi pour lui porter encore une salve de coups. Et le fait que l’enfant lui demandait d’arrêter de frapper, n’y a rien fait. Bilan : hématomes à la joue, au front, au cuir chevelu, au tour de l’oreille, à une épaule ; griffes aux bras. Dix-sept jours d’incapacité.

Voici la sanction que la représentante du parquet sollicite à l’encontre de Serge

La défense souligne la situation toxique de l’enfant coincé dans un mauvais divorce  : « Il lui en faisait voir de toutes les couleurs »