Abonnez-vous pour 1€

Le parlement flamand va limiter la rémunération de ses élus absents de longue durée: «Il n’y a pas de raison de protéger davantage les élus»

Le parlement flamand va limiter la rémunération de ses élus absents de longue durée: «Il n’y a pas de raison de protéger davantage les élus»
Belga Image

Le sujet était revenu sur le devant de la scène en Flandre avec le cas de la députée Sihame El Kaouakibi. Celle qui a quitté l’Open Vld à la suite des accusations autour de la gestion financière de son ASBL Let’s Go Urban continue de siéger au parlement flamand en tant qu’indépendante, mais elle est en réalité absente de l’hémicycle depuis octobre 2020. Or, même en congé maladie, un élu continue de toucher son plein salaire.

La question s’était posée de l’opportunité d’envoyer un médecin de contrôle, et un avis juridique avait été demandé. La réponse est qu’il n’y a pas de relation employeur-employé dans un tel cas, ce qui rend un tel contrôle impossible. Pour changer la donne, c’est au fédéral qu’il faudrait faire appel.

Désormais, le Parlement flamand va tout de même travailler à une réduction de la rémunération des absents de longue durée, via la suppression des remboursements de frais forfaitaires dont les élus bénéficient. Cela équivaudrait à faire retomber la rémunération totale à 60% du montant habituel après un mois, selon Liesbeth Homans.

Le salaire parlementaire et les frais forfaitaires comprennent en moyenne, ensemble, 5.700 euros net par mois. En supprimant la partie «frais», on tomberait à environ 3.500 euros net, selon ses explications.

Ce changement devrait être voté mercredi en plénière pour entrer en vigueur le 1er octobre.

Les réactions étaient plutôt positives parmi les élus, mardi. «Il n’y a pas de raison de protéger davantage les élus que tous les autres qui travaillent», a estimé la cheffe de groupe Vooruit Hannelore Goeman. Le parti socialiste avait introduit une proposition pour faire correspondre le règlement sur les élus à celui des employés ordinaires. Le Vlaams Belang trouve également que la solution trouvée est une «bonne chose», selon les mots de Chris Janssens. Le PTB estime quant à lui que l’on ne va pas assez loin. «On ne change rien au ’deux poids, deux mesures’», regrette Jos D’Haese. «Même avec ce nouveau règlement, les élus auront 100% de leur salaire. On ne touche qu’aux frais. Les employés ordinaires perdent tous leurs dédommagements et ne gardent que 60% de leur salaire. Pourquoi est-ce qu’on devrait faire autrement pour les parlementaires?"

Le président de l’Open Vdl, Egbert Lachaert, a gratifié la nouvelle d’un «très bien», via Twitter, tout en réitérant son appel à Sihame El Kaouakibi à démissionner de son mandat de parlementaire. Ce serait «la seule solution honorable» pour elle, dit-il.

Notre sélection vidéo