Abonnez-vous pour 1€

Des violations observées lors de contrôles chez des producteurs de sapins à Libramont: «Des employés roumains...»

Le ministre Pierre-Yves Dermagne (PS).
Le ministre Pierre-Yves Dermagne (PS). - Belga

Des actions ont été menées chez des producteurs de sapins de Noël et une pépinière en Wallonie, et dans des entreprises de fraises et de framboises, de même que de chicons, en Flandre. A l’issue de deux inspections, des enquêtes s’avèrent nécessaires concernant le salaire minimum et les conditions de travail.

C’est le cas pour des producteurs de sapins près de Libramont. «Une enquête plus approfondie devra montrer dans quelle mesure les employés roumains ne devraient pas être soumis à la sécurité sociale belge. Une enquête est également nécessaire concernant le salaire minimum et les conditions de travail», détaille le cabinet du ministre Dermagne. «En ce qui concerne les mesures Covid, peu de règlements ont également été respectés ».

«Les travailleurs saisonniers mobiles ont le même droit à des conditions de travail équitables que les travailleurs locaux. Or, dans la pratique, ce n’est souvent pas le cas. La nature temporaire de leur travail les rend plus vulnérables à l’exploitation, à la fraude et aux abus», analyse le ministre Pierre-Yves Dermagne.

La semaine d’actions se déroulait dans le cadre d’une campagne européenne sous l’Autorité européenne du Travail.

Notre sélection vidéo