L’énorme colonne de fumée était encore visible de loin ce matin: 75 tonnes de paille parties en fumée à Dottignies, «le feu n’a pas pris tout seul»

Vidéo
Les pompiers obligés d’étaler la paille pour éteindre l’incendie.
Les pompiers obligés d’étaler la paille pour éteindre l’incendie. - J.-M.MA.

De nombreux Dottigniens se sont réveillés avec une drôle d’odeur de brûlé dans les narines ce matin. La conséquence d’un incendie extrêmement spectaculaire que les pompiers de Mouscron, aidés pendant la nuit par leurs confrères de Tournai et d’Estaimpuis, maîtrisaient au petit matin, sans pour autant pouvoir le circonscrire facilement. Le brasier n’a pas fait de victime.

« La paille, cela brûle très longtemps, et le feu a tendance à reprendre çà et là, c’est pourquoi nous sommes encore fort occupés sur place » expliquait le capitaine Delneste ce mercredi matin.

« Nous avons été appelés vers 2h du matin, pour un feu dans un champ. Il était visible de très loin, et à notre arrivée, les quelque 250 ballots de paille étaient complètement en feu. Seize hommes ont été dépêchés sur place au plus fort de l’incendie : de Mouscron avec une autopompe et une citerne, et des citernes de Tournai et Etaimpuis. Il n’y avait pas de risque d’extension, il n’y a pas d’habitation attenante. Au vu de l’ampleur de l’incendie à notre arrivée, il m’est impossible de m’avancer concernant l’origine du feu. Comme la paille brûle très longtemps, nous sommes obligés de l’étaler sur un champ à côté, et on va passer une bonne partie de la journée à arroser, car il y aura des petites reprises. »

Le propriétaire constatait l’étendue des dégâts après avoir contribué à étaler la paille en feu avec son tracteur.

➜« Le feu n’a pas pris tout seul » : il témoigne et chiffre l’étendue des dégats.

Toutes les photos et vidéos ICI.