En ce momentCorruption au Parlement européen Accueil Actualités Belgique

Une Rwandais rescapée du génocide réclame des indemnités de 100.000 euros à l’Etat belge

Me Luc Walleyn et Me Philippe Lardinois, conseils d’une rescapée du génocide rwandais, ont réclamé vendredi devant la cour d’appel de Bruxelles des dommages et intérêts à hauteur d’une centaine de milliers d’euros à l’Etat belge. Ils estiment que l’Etat a une responsabilité dans le massacre commis à l’Ecole Technique Officielle (ETO) Don Bosco à Kigali, le 11 avril 1994.

Me Walleyn et Me Lardinois ont demandé à la cour de constater que l’abandon des réfugiés Tutsis à l’ETO était une faute commise par ceux qui l’ont décidé, soit l’Etat belge, via ses officiers de l’armée présents sur place. Ils ont réclamé pour leur cliente, qui a perdu une grande partie de sa famille dans le massacre, une centaine de milliers d’euros de dommages et intérêts ainsi que la désignation d’un expert pour examiner ses séquelles.

Le 7 avril 1994, alors que débute le génocide des Tutsis au Rwanda, certains de ceux-ci avaient tenté de trouver refuge à l’ETO Don Bosco de Kigali, gardée par une centaine de casques bleus belges. Des milices hutues avaient ensuite encerclé l’école.

Quatre jours plus tard, les soldats belges avaient quitté l’ETO pour s’occuper de l’évacuation des civils belges à l’aéroport de Kigali, laissant derrière eux plus de 2.000 Tutsis et autres opposants au régime politique hutu. Parmi ceux-ci, seule une cinquantaine ont survécu au massacre perpétré par les Hutus.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles