Sortie du nucléaire: le fédéral envisage la construction de nouvelles centrales au gaz

Sortie du nucléaire: le fédéral envisage la construction de nouvelles centrales au gaz
Belga Image

Selon Elia, le CRM vise à compenser, via des enchères, les détenteurs de capacité électrique pour la partie de leurs investissements et de leurs coûts qui ne sont pas compensés par leurs revenus. Cette compensation devrait permettre que les capacités actuelles et futures soient disponibles sur le marché afin d’éviter tout problème de sécurité. Fin août, la Commission européenne avait donné son feu vert au mécanisme. Le coût de l’opération est estimé à quelque 250 millions.

Huit projets de centrales au gaz sont connus, quatre en Wallonie et quatre en Flandre. Il s’agit des projets de Seraing et Les Awirs (province de Liège), Manage et Amercoeur-Roux (Hainaut), Tessenderlo et Dilsen-Stokkem (Limbourg), Vilvorde (Brabant flamand) et Wondelgem (Flandre orientale). Le nombre et l’identité des postulants aux enchères CRM devrait toutefois rester confidentiel, assure-t-on au cabinet de la ministre de l’Énergie Tinne van der Straeten.

Parmi les projets connus, ceux de Seraing et de Manage disposent déjà d’un permis. Celui de Dilsen-Stokkem a par contre été rejeté par le gouvernement flamand. Au nord du pays, aucun projet n’a encore reçu son permis, les trois autres étant dans l’attente d’une décision.

Une loi de 2003 a fixé l’échéance de sortie du nucléaire en 2025 et une loi de 2015 l’a confirmée.

Après le dépôt des enchères, un algorithme sélectionnera les offres soumissionnées répondant à la demande. Le Contrat de Capacité du CRM sera automatiquement proposé au candidat retenu dans l’enchère. Un rendez-vous attend ensuite l’équipe De Croo au mois de novembre. Un rapport doit montrer si la sécurité d’approvisionnement en électricité du pays peut être garantie. Si «un problème inattendu» est constaté, «le gouvernement prendra des mesures adéquates comme l’ajustement du calendrier légal pour une capacité pouvant aller jusqu’à 2 GW», prévoit l’accord de la Vivaldi, c’est-à-dire la prolongation de Doel 4 et Tihange 3.

Notre sélection vidéo