Personne n’avait pensé à regarder la notice du vaccin Pfizer administré à au moins 250 personnes, et pourtant...

Personne n’avait pensé à regarder la notice du vaccin Pfizer administré à au moins 250 personnes, et pourtant...
AFP

Si la grande majorité de la population est vaccinée contre le Covid-19, certaines personnes se font encore vacciner à l’heure actuelle. C’est également le cas en France. Sauf qu’une énorme boulette s’est produite dans la Loire. Selon les informations de France Bleu, au moins 250 personnes ont reçu une dose de Pfizer… qui était périmée.

Décongelées le 6 août, les doses devaient être administrées jusqu’au 5 septembre. Elles l’ont cependant été entre le 7 et le 21 du mois. Parmi les vaccinés se trouvent des étudiants de sept établissements. Ils seraient une centaine à s’être vaccinés contre le coronavirus. L’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes évoque une « erreur collective des professionnels ».

La directrice de cabinet de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes tient aujourd’hui à rassurer : « Je voudrais vraiment rassurer les personnes qui sont concernées par cette vaccination parce qu’aujourd’hui il n’y a pas de risques identifiés pour la santé des personnes qui sont concernées ». Il reste néanmoins à déterminer si ces 250 personnes sont bel et bien protégées contre le virus, ou non.