Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Hugo Siquet à coeur ouvert: «Je n’étais pas encore prêt à partir du Standard»

Vidéo
@Sébastien Smets
@Sébastien Smets

Enfant de Sclessin, Hugo Siquet (19 ans) préface le duel qui opposera, ce vendredi soir, Malines face au Standard. Avec la maturité et l’assurance qui caractérisent cet arrière droit qui s’est déjà fait une belle réputation en Division 1A.

Hugo Siquet, dans quel contexte êtes-vous arrivé au Standard en 2009, à l’âge de 7 ans ?

Je suis venu jouer, avec mon équipe de Petit-Han, ce qui s’appelait à l’époque le tournoi Kidibull. Après les matches, on m’a demandé mon nom et j’ai passé un test en compagnie de quelques autres joueurs repérés lors de ce tournoi-là. Je suis resté donc une semaine avec les U8 du Standard et j’ai terminé la saison avec eux, en continuant à jouer encore un peu avec Petit-Han, où j’avais beaucoup d’amis.

Vous évoluiez alors comme attaquant…

Exact. Quand j’ai débarqué à l’Académie, je jouais effectivement davantage devant. Puis, au football à 8 contre 8, je suis passé en milieu de terrain. On m’a fait reculer parce que j’étais un peu plus grand que les autres et comme la plupart des grosses équipes alignaient un attaquant costaud, il m’était demandé de le mettre hors d’état de nuire. Et, à 11 contre 11, on m’a installé comme défenseur central, avant de me faire jouer à partir des U15 comme latéral, à droite, à gauche, surtout à gauche au début, et j’ai poursuivi à cette position-là. Cela fait donc trois ou quatre ans que je joue là. Vu mon gabarit, défenseur central, ce n’est plus trop pour moi.

> Un entretien à coeur ouvert: «La grinta, au Standard c’est l’ingrédient de base. Mais ce ne doit pas être le seul.»

> «Le credo, c’est donc d’en faire moins mais mieux. C’est le haut niveau...»

> «Mes parents n’y croyaient pas. Côtoyer Hazard, De Bruyne, Lukaku, Witsel: c’était trop gros pour être vrai.»

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Foot amateur et chez les jeunes