Accueil 7Dimanche L'actualité de 7Dimanche

Enseignement en alternance: Pierre-Yves Jeholet veut avancer

La Déclaration de politique communautaire (DPC) prévoit de « renforcer les collaborations avec la Wallonie et Bruxelles dans le cadre de l’enseignement en alternance » et elle annonce même une profonde réforme de cet enseignement « pour en faire un parcours d’excellence en développant un modèle comparable à celui existant en Suisse ou en Allemagne avec les acteurs de l’enseignement, de la formation professionnelle et des entreprises », explique la députée Stéphanie Cortisse (MR) qui aimerait savoir si les choses bougent…

Elle a donc interpellé le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet qui a déjà si souvent répété croire pleinement à l’alternance pour répondre aux enjeux socio-économiques de nos régions.

Alternative positive

« Les projets lancés dans le cadre de la relance ou à la suite des inondations démontrent à quel point les besoins sont importants, mais aussi, car je crois au modèle de l’alternance pour offrir une alternative positive à de nombreux jeunes pour qui le modèle de l’enseignement traditionnel est inadapté ou qui ne s’y retrouvent tout simplement plus », explique M. Jeholet.

Malheureusement, embraie-t-il, il est bien forcé de constater que les chantiers liés à l’alternance et à l’enseignement qualifiant prévus dans le cadre du Pacte pour un enseignement d’excellence ont pris du retard.

« Ces retards sont dus au surcroît de travail lié à la crise du coronavirus, au plan de relance et aux récentes inondations, mais il est aujourd’hui impératif d’avancer », insiste le ministre-président de la Fédération. « La Fédération est prête et j’ai saisi mes collègues ministres-présidents de Wallonie et de Bruxelles afin de leur proposer de lancer une initiative commune dans l’immédiat. »

Feuille de route

Sans préjudice du projet de réforme de l’enseignement qualifiant prévu dans le cadre du Pacte, poursuit-il, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles s’est d’ores et déjà accordé sur la nécessité de disposer d’un état des lieux transversal de l’enseignement qualifiant et de la formation professionnelle.

« Il aura pour objectif de mieux articuler ces secteurs entre eux en veillant à encourager des synergies, des mutualisations de ressources et les rationalisations à y mettre en œuvre. À cette fin, le gouvernement m’a chargé de soumettre aux entités concernées une méthodologie en vue d’un renforcement transversal de l’enseignement qualifiant et de la formation professionnelle. »

On devrait donc avoir bientôt (?) une feuille de route…

D.SW.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en L'actualité de 7Dimanche

Voir plus d'articles