Busé 12 fois d’affilée à un cours, et malgré une moyenne de 14/20, Loïc, un étudiant louviérois de l’UCL Mons, va au Conseil d’Etat

Loïc Bernard et son papa Thierry regrettent l’inflexibilité de l’UCL Mons, mais aussi les conséquences engendrées par le décret «Fourre-Tout 3».
Loïc Bernard et son papa Thierry regrettent l’inflexibilité de l’UCL Mons, mais aussi les conséquences engendrées par le décret «Fourre-Tout 3». - D. Claes

Ce n’est pas banal : mardi prochain, le conseil d’état devra se prononcer sur un recours déposé par Thierry Bernard, un entrepreneur louviérois, au nom de son fils, Loïc.

Un recours contre l’UCL, ou plutôt contre la décision de cette dernière ne pas laisser Loïc passer son TFE dans les prochains mois, alors qu’il a terminé son Master Ingénieur de Gestion à l’UCL Mons (ex-FUCAM), avec une moyenne de 14,68/20 soit l’équivalent d’une (belle) distinction.

Le hic ? Il traîne un échec répété, depuis plusieurs années. Et les conséquences sont graves pour le jeune homme !

> Tous les recours en interne ont échoué : « Le statut de Loïc est scabreux, bizarre… », explique son papa

> Mais comment est-ce possible de rater son examen douze fois? La faute à un professeur… intransigeant!

Notre sélection vidéo