Abonnez-vous pour 1€

Accord budgétaire XXL: voici les dix mesures qui vont changer votre vie!

Accord budgétaire XXL: voici les dix mesures qui vont changer votre vie!

La réduction de la facture énergétique. Le gouvernement n’a pas oublié les ménages les plus vulnérables, soit près d’un million d’entre eux (deux millions de personnes), la définition ayant été élargie avec la crise sanitaire. Pour combattre l’explosion de la facture énergétique (la hausse est estimée à plus de 700€ par an), le tarif social a été prolongé jusqu’à la fin mars 2022. On y ajoute un chèque énergie de 80€ qui sera déduit de la facture de ce million de ménages les plus précarisés avant la fin de cette année. Un fond spécial pour les CPAS sera mis en place (pour celles et ceux qui paieraient difficilement leurs factures). Et les autres ménages ? La contribution fédérale figurant dans la facture de gaz et d’électricité (5 % de cette facture) sera transformée en accises. Le gouvernement pourra alors les baisser en cas de flambée des prix, ce qui allégerait la facture des familles de 30 à 50€ par an.

La semaine de quatre jours. Il sera donc possible de travailler quatre jours par semaine, mais sans réduction du temps de travail ; on restera sur des horaires de 38 heures. Cela correspondrait donc à des journées de 9,5 heures. Un accord de principe est intervenu. Il devra faire l’objet de discussions avec les partenaires sociaux.

Semaine des 4 jours : un pionnier à Liège, « le personnel était séduit »

La disparition du certificat médical. Il ne sera plus nécessaire pour une maladie d’une journée… Mais pas plus de trois fois par an. L’objectif est d’alléger la charge administrative des médecins. Les petites et moyennes entreprises (PME) seront exemptées de cette mesure, a expliqué la vice-Première ministre Groen, Petra De Sutter. UCM et Unizo ont exprimé leurs craintes de voir se multiplier les « absences du lundi ».

Des taxes sur les billets d’avion pour les déplacements courts. Cela faisait longtemps que ces vols étaient dans le collimateur. Le principe a donc été acté : les vols de moins de 500 kilomètres seront ciblés, afin de décourager au maximum les déplacements professionnels vers Paris ou Londres en avion. La « taxe d’embarquement » devrait rapporter au trésor public 30 millions d’euros (5 ou 6 € par billet d’avion ?). Cette taxe sera-t-elle due si je prends un vol pour le Canada qui me fait passer par une escale à Londres ? « Il est trop tôt pour le dire. Maintenant qu’il y a un accord sur le principe, les experts vont plancher sur la concrétisation de la mesure », dit-on au cabinet du ministre de la Mobilté, Georges Gilkinet (Écolo).

Les malades de longue durée pourront être sanctionnés.

[…]

➜ Gardes d’enfants, accises sur le tabac, augmentation du pouvoir d’achat, réforme du travail, formation et demandeurs d’emploi… : notre décodage de tout ce qui va changer dans votre vie à lire ICI.

Ces points non retenus

➜ Le plus dur commence pour De Croo : l’Edito de notre journaliste Didier Swysen.

250 millions seront investis dans le rail.