Abonnez-vous pour 1€

Un quadragénaire se noie dans la rivière sauvage au Plopsaqua de Hannut: des utilisateurs dénoncent la dangerosité de l’attraction, Plopsa dément

La direction de Plospa n’envisage pas de renforcer la surveillance de l’attraction.
La direction de Plospa n’envisage pas de renforcer la surveillance de l’attraction. - BELGA

A ce stade de l’enquête, l’attraction n’est pas mise en cause dans l’accident grave survenu ce samedi après-midi au complexe aquatique Plopsaqua de Hannut où un homme d’une quarantaine d’années s’est noyé alors qu’il terminait le parcours de la rivière sauvage. Il est toujours entre la vie et la mort.

L’hypothèse actuelle fait état d’un malaise à la suite duquel, la victime, originaire de la région hannutoise, a sombré au fond du bassin de réception, sans que personne ne s’en aperçoive. Il a fallu quelques minutes avant qu’elle ne soit secourue. Un délai d’intervention que ses proches jugent trop long, ils ont déposé plainte pour non-assistance à personne en danger.

Mais depuis lors, plusieurs utilisateurs mettent en garde  : l’attraction n’est pas sans risque notamment à cause d’un muret en polyester. Explications.

➜ « Si le nageur le heurte avec son corps, cela peut arriver, bien sûr ce n’est pas agréable mais ce n’est pas non plus dangereux » : le CEO de Plopsa réagit et rappelle que l’attraction a été agrée par deux organismes extérieurs.

➜ Suite à cet accident tragique, va-t-on renforcer la surveillance de la rivière sauvage  ? Pas vraiment.

Le bourgmestre hannutois Manu Douette réagit à ces déclarations

Notre sélection vidéo