Abonnez-vous pour 1€

Un Tournaisien de 68 ans poursuivi pour attentat à la pudeur sur un jeune homme de 20 ans: «Il est possible que j’ai effleuré son sexe avec ma main»

L’homme a déjà été condamné deux fois pour des faits similaires.
L’homme a déjà été condamné deux fois pour des faits similaires. - B.L.

Mario (prénom d’emprunt), un Tournaisien de 68 ans est poursuivi par le tribunal correctionnel pour un attentat à la pudeur avec surprise ou ruse, le 8 mars 2019 à son domicile. L’homme a invité Donovan (prénom d’emprunt), le fils d’un couple d’amis, au restaurant pour fêter ses 20 ans. Un tête-à-tête qui a surpris le tribunal. « Donovan a consommé des boissons alcoolisées et vous l’auriez ensuite déshabillé et mis son sexe dans votre bouche », l’interroge la juge Laus.

Le prévenu conteste les faits. « Je n’ai pas pris son sexe dans ma bouche. Nous sommes allés au restaurant pour ses 20 ans puis je lui ai proposé d’aller chez moi. Il était saoul, il s’est affalé sur mon lit et il a vomi. Je l’ai donc déshabillé pour mettre ses vêtements dans la machine puis le sèche-linge. Quand j’ai voulu le rhabiller, il est possible qu’en remontant son slip, j’ai effleuré son sexe avec ma main ».

Certains messages restent éloquents sur la responsabilité du prévenu  : « Je ne comprends pas pourquoi il raconte ça »

Mario n’en est pas à son coup d’essai  : « Mon client a fait l’objet de deux condamnations pour des faits similaires »