Abonnez-vous pour 1€

Oguchi Onyewu, l’ancien défenseur du Standard: «Je veux laisser une trace à Virton comme je l’ai fait en tant que joueur»

Belga
Belga

On aurait pu le retrouver à Washington, où il est né. Voire en Caroline du Sud où, en mai dernier, il a reçu son diplôme à l’Université de Clemson. Pourtant, c’est dans une pièce sans fenêtre, à l’arrière du discret fan shop de Virton, situé sur un parking entre le stade et un Aldi, qu’Oguchi Onyewu travaille désormais comme secrétaire général du club gaumais.

En se dirigeant vers l’administratif plutôt que le sportif, cela veut dire que jouer au foot n’était pas une passion, mais un métier ?

Là aussi, j’ai toujours dit quand je jouais que, « footballeur, c’est ce que je fais, pas ce que je suis. » Je ne suis pas qu’un footballeur. Je peux faire plein de choses à côté du foot. C’était un métier mais aussi ma passion sinon je n’aurais pas quitté ma famille et mes proches aux States juste pour venir en Europe. Quand j’ai arrêté, je me suis dit : ok it was fun. Et je suis passé à autre chose pour m’amuser aussi. J’avais déjà entamé des études avant de devenir professionnel puis, en 2015, je les ai reprises petit à petit. L’année dernière, avec le covid j’ai eu plus de temps pour obtenir un « Masters of Business Administration » à l’Université de Clemson, en Caroline du Sud. En mai, j’étais sur place pour recevoir mon diplôme avec mes parents, ma copine.

►► Son défi à Virton, le Standard, sa carrière de joueur : l’ancien défenseur américain se confie à coeur ouvert.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo