Abonnez-vous pour 1€

500.000 malades de longue durée en Belgique: Thierry Bodson dit «Non au travail forcé!»

Thierry Bodson.
Thierry Bodson. - PhotoNews

Que pensez-vous de cette volonté du gouvernement de remettre les malades de longue durée à l’emploi ?

Je voudrais d’abord dire que l’objectif d’avoir un taux d’emploi de 80 %, que le gouvernement s’est fixé, est un totem que je trouve interpellant.

➜ Thieery Bodson se méfie : « Qu’est-ce qui empêchera de faire la même chose avec les malades de longue durée ? »

Pourquoi ?

Il faut rappeler quelques éléments. Actuellement, pour atteindre ce taux, cela fait 600 à 650.000 emplois à créer. Il y a entre 300 et 350.000 demandeurs d’emploi dans le pays. Même si on en remet 200.000 à l’emploi, ça fait seulement le tiers du chemin.

Et donc ?

Il est inadmissible de prendre des mesures vis-à-vis de personnes malades parce qu’on s’est fixé des objectifs impossibles. 80 % de taux d’emploi, c’est presque du travail forcé !

L’interview en intégralité ici.