Abonnez-vous pour 1€

Budget fédéral: le syndicat socialiste des transports mécontent en matière de commerce électronique

Illustration
Illustration - Belga Image

Dans le cadre de son accord budgétaire, le gouvernement du Premier ministre Alexander De Croo souhaite développer le travail de soir, de nuit et de week-end dans le secteur du commerce électronique. Les partenaires sociaux devront se concerter sur la question.

« Mais sous la pression d’une fédération patronale, Comeos (qui représente principalement les chaînes de distribution, ndlr), M. De Croo annonce que la décision finale sera prise par le gouvernement si la concertation échoue. Le travail de nuit et le travail de week-end dans le secteur doivent se faire à tout prix quoi qu’il en soit », dit l’UBT. « Cependant, le gouvernement doit prendre conscience que Comeos ne représente qu’une partie du secteur. Le commerce électronique est aussi – et surtout – effectué par des entreprises du secteur du transport et de la logistique, où les accords nécessaires ont déjà été conclus à cet égard. »

Selon l’UBT, la méthode de travail mise en œuvre par le gouvernement ignore les solutions négociées qui existent déjà. « Dans le transport routier et de la logistique, des accords ont été conclus dans l’accord sectoriel pour faciliter le travail le week-end et la flexibilité. Des accords qui offrent de bonnes conditions aux travailleurs de la logistique grâce à des contrats stables et qui offrent aux employeurs la flexibilité nécessaire. Concernant le travail de nuit, il y a un accord sectoriel entre partenaires sociaux », a ajouté le syndicat socialiste. « La décision du gouvernement compromet la réussite du dialogue social dans un secteur en raison de problèmes posés dans un autre. »