Abonnez-vous pour 1€

Arrêt reporté au 28 octobre contre les auteurs de tortures sur Dorian à Fosses-la-Ville

Dorian, torturé à Fosses-la-Ville.
Dorian, torturé à Fosses-la-Ville. - D.R.

La cour d’appel de Liège a décidé ce jeudi de reporter le prononcé de son arrêt dans le dossier des trois auteurs d’une expédition punitive réalisée contre Dorian, un jeune homme qui avait subi des faits de tortures et de séquestration. Cet arrêt sera prononcé le 28 octobre.

Les trois prévenus encourent des peines de 10 ans, 13 ans et 16 ans d’emprisonnement pour avoir fait subir des faits de tortures et de séquestration à un jeune habitant de Fosse-la-Ville.

Les faits s’étaient déroulés la nuit du 24 au 25 juin 2019. Les prévenus avaient mené une expédition punitive contre le jeune homme qu’ils accusaient d’avoir imposé des relations sexuelles non-consenties à celle qui était sa petite amie. Le jeune garçon avait été torturé durant près de deux heures.

Le parquet général avait requis des peines de 10 ans, 13 ans et 16 ans de prison contre les prévenus. Leurs avocats avaient contesté les préventions de viol et avaient sollicité des peines plus clémentes, assorties parfois de sursis probatoires.