Abonnez-vous pour 1€

40 mois de prison requis en appel pour tentative de meurtre sur un cyclomotoriste

Après la condamnation en première instance, l’affaire repasse en appel.
Après la condamnation en première instance, l’affaire repasse en appel. - PN Prétexte

Les faits s’étaient déroulés à Welkenraedt le 21 août 2019. Le prévenu circulait vers son travail lorsqu’il avait été impliqué dans un conflit avec un cyclomotoriste.

Après s’être mutuellement dépassés à quelques reprises, les deux usagers avaient immobilisé leurs véhicules. Le prévenu avait alors porté un coup au cyclomotoriste qui, en réponse, avait grimpé sur le capot de la voiture.

Le conducteur de la voiture avait redémarré et roulé sur plusieurs centaines de mètres dans trois rues. Il avait donné des coups de freins pour tenter de faire basculer le cyclomotoriste accroché à son capot. C’est à un second changement de direction que le cyclomotoriste avait glissé du capot et avait été éjecté, subissant des blessures graves.

Sans permis

En état de récidive légale sur de nombreux faits de roulages, le conducteur de la voiture circulait sans permis de conduire et avait tenté de faire endosser les faits à sa compagne.

En première instance, le tribunal avait considéré qu’il n’y avait pas tentative de meurtre, mais coups et blessures volontaires. L’accusé avait été condamné à 250 h de travail ou 2 ans de prison, 4.000 euros d’amende (dont la moitié avec sursis), 6 mois de déchéance et la confiscation de son auto.

Devant la cour d’appel, le parquet général a requis la qualification du fait principal en tentative de meurtre et a requis une peine de 40 mois de prison, avec sursis éventuel, ainsi que d’autres sanctions pour les faits de roulage.

La défense du prévenu a sollicité la requalification en coups et blessures et a réclamé une peine de travail.

L’arrêt sera prononcé le 9 novembre.

Notre sélection vidéo