Abonnez-vous pour 1€

L’ancien gendarme d’Arlon Roger Merlot s’en est allé: «la police, c’était toute sa vie»

Il habitait à Chiny.
Il habitait à Chiny. - A.M.

Roger Merlot a commencé sa carrière dans la gendarmerie, à la BSR, la brigade de surveillance et de recherche. Il est devenu commandant brigadier à Athus en 1985, avant de prendre, six ans plus tard, le commandement de la brigade à Arlon, où il était adjudant-chef. Il y est resté une vingtaine d’années. La fusion des polices intervient ensuite, à l’aube des années 2000, suite à une série de dysfonctionnements pointés dans le cadre de l’affaire Dutroux.

Un dossier criminel qui a marqué Roger Merlot, et sur lequel il a beaucoup travaillé, nous explique sa fille Alexandra.

Suite à la réforme des polices, Roger Merlot deviendra commissaire, toujours à Arlon. C’est lui qui remplaça Joseph Haan lorsque celui-ci fut écarté pour des raisons de santé, assumant le poste de chef de corps ff pendant de longs mois.

Roger Merlot laissera à ses anciens collègues le souvenir d’un homme juste, très investi, passionné par son métier. La police, c’était toute sa vie. C’était un pédagogue aussi, lui qui prenait à cœur l’encadrement des nouvelles recrues. Quelqu’un de profondément humain. Notre ancien collègue Marc Durant, qui l’a très bien connu, se souvient d’un homme « rigoureux, respectueux, avec qui nous entretenions d’excellentes relations. Je l’avais revu avec beaucoup de plaisir à Chiny récemment, nous avions évoqué le bon vieux temps ».

Depuis sa pension en 2009, Roger Merlot coulait effectivement des jours heureux à Chiny, non loin d’une de ses trois filles. Celles-ci étaient à ses côtés pour le soutenir durant sa maladie. Il avait six petits-enfants. « Il s’est battu comme un lion pendant trois ans contre un cancer, commente Alexandra, qui a fini par l’emporter ce 13 octobre. Il allait fêter son 75e anniversaire le 18 novembre prochain ».

Les funérailles auront lieu à Chiny samedi, à 9h30.

Notre sélection vidéo