Cinq employées d’un sous-traitant de l’hôpital de Verviers ont été virées par… SMS: «On licencie cinq personnes mais on recrute à côté»

Compass Group s’occupe notamment de la distribution des repas pour les patients du CHRV.
Compass Group s’occupe notamment de la distribution des repas pour les patients du CHRV. - Prétexte A.G.

Le 1er janvier dernier, Compass Group prenait la succession de la société Aramark concernant tout ce qui concerne la restauration collective au CHR Verviers. Ce sous-traitant prend notamment en charge toutes les fournitures de repas aux patients en chambre… De manière totalement autonome par rapport à l’hôpital.

En commençant ses activités à Verviers, Compass Group a repris les membres du personnel de son prédécesseur, Aramark. Et ce pour une période minimale de six mois, c’est la loi.

Mais cinq employées ont récemment appris une très mauvaise nouvelle. En effet, elles ont été licenciées par leur employeur. Et de manière peu conventionnelle car elles ont été averties via un simple SMS  ! Même si c’est une manière légale de licencier un membre du personnel pour une société, la méthode pose clairement question.

>> De quoi faire bondir la FGTB Horval Verviers  : « On licencie cinq personnes sur trente, mais on recrute à côté »

>> Afin de protester contre leur licenciement, les employées mèneront une action de sensibilisation  !

Notre sélection vidéo