Leonardo DiCaprio, Elon Musk, Greta Thunberg, Hugo Clément… Yann Arthus-Bertrand nous dit ce qu’il pense vraiment des stars écolo

«Legacy», le nouveau film de Yann Arthus-Bertrand, sera diffusé dans le cadre de l’émission «Exclusif», présentée par Tatiana Silva.
«Legacy», le nouveau film de Yann Arthus-Bertrand, sera diffusé dans le cadre de l’émission «Exclusif», présentée par Tatiana Silva. - Isopix

Les semaines vertes à la télé

« Il y a certainement aussi un opportunisme d’audimat, mais une chaîne suit par essence l’air du temps et des préoccupations. De plus en plus de gens se sentent concernés par l’écologie et je constate chez les médias un vrai intérêt, une vraie envie de changer les choses. Il est certain qu’il faut faire plus que de diffuser un film. On a besoin d’un radicalisme plus profond. Est-ce que les employés vont en vélo travailler, est-ce que la cantine est bio, est-ce qu’il y a une vraie réflexion sur le fait de moins prendre l’avion pour les tournages ? Au fond, ce film dit bien qu’on a tous une responsabilité, qu’on soit directeur de chaîne, journaliste ou qu’on exerce une autre profession. »

Hugo Clément et son journalisme engagé

« Je trouve qu’il a la radicalité des jeunes. Comme par exemple lorsqu’il rachète un zoo. Je ne trouve pas forcément que ce soit une bonne idée pour préserver les animaux… Mais on a besoin de personnes comme lui, concernées, sincères, qui manient bien les réseaux sociaux. »

Elon Musk et sa colonisation de Mars

« Je ne comprends pas comment tout le monde ne dit pas que c’est un vrai con ! Son idée, le tourisme spatial et tout ça est ridicule et même indécent, alors que notre monde est en train de s’écrouler ! Les médias sont fascinés par lui et par l’espace alors qu’ils devraient se poser la vraie question : quel est l’intérêt ? La Terre ne fait plus rêver, alors on va trouver la solution ailleurs ? Soyons réalistes : vivre sur Mars est impossible. »

Leonardo DiCaprio, le lanceur d’alerte

« Je trouve ses films catastrophistes et un peu voyeuristes. Pour l’avoir approché aux Nations-Unies, je sais qu’il est très vegan, mais peut-on être vraiment écolo dans l’industrie du cinéma, paillettes et jet privé ? Mais je pense que ces gens-là sont utiles aussi, ils ont une telle résonance. »

Greta-la-pasionaria

« Elle est d’une intelligence incroyable. J’ai beaucoup d’admiration pour elle parce qu’elle a compris mieux et avant nous qu’il fallait être plus radical. Elle a totalement raison. Ce qui me frappe est qu’elle souffre vraiment quand elle parle. Je pense que ce n’est que par l’émotion, par cette vérité que le message sur l’environnement doit passer pour être efficace. »

Les têtes couronnées engagées

« On est tous prisonniers de la croissance, du poste que l’on a. Monaco n’est pas l’exemple de l’écologie, ne serait-ce que par le nombre d’hélicos qui arrivent de Nice tous les jours, mais en même temps le Prince Albert avec sa fondation a une vraie sincérité et une volonté de changer les choses. Comme le Prince Charles vraiment très concerné, et cela depuis la première heure. »

Thomas Pesquet

« Son travail est tellement intéressant, il en parle tellement bien et communique parfaitement sur les réseaux sociaux que je me dis que c’est le premier astronaute qui sert à quelque chose. Il a un discours humain, pas du tout agressif sur l’avenir de la planète. Il a en lui une humanité qui me ressemble. Il est plein d’amour, ce mec. »

Les jeunes pour le climat

« (Les larmes aux yeux). Au nom de ma génération, je leur demande pardon parce qu’on leur laisse un monde compliqué. Je me rends bien compte en allant dans les écoles, après les projections de combien les jeunes souffrent d’éco-anxiété. Mais il ne faut pas demander à nos enfants de porter le poids du monde, c’est à chacun de nous de le faire. »

Notre sélection vidéo