Abonnez-vous pour 1€

Lidl, Aldi… la grogne du hard discount: voici les véritables raisons de la colère du personnel

Lidl, Aldi… la grogne du hard discount: voici les véritables raisons de la colère du personnel

Les grèves ont débuté mercredi touchant au moins une centaine de Lidl du pays. Ce samedi, tous les Lidl du pays seront en grève : « Une situation qui ne plaît à personne. Mais c’est clair que le personnel en a ras le bol et le mouvement vient d’eux », nous Stanny Hermans permanent national CNE. Pourquoi ça coince ? Nous avons fait le point avec notre spécialiste.

→ Pas de grève chez Aldi ? Pas si sûr

Qui annonce d’emblée que cette situation est à déplorer : « C’est clairement un problème de personnel, pas de salaire. Certes, Lidl a tenté de combler via des étudiants et des intérimaires, mais ce n’est pas une solution ». La CNE espère une issue rapide, tant pour le personnel que pour la direction : « Nous espérons que cela refonctionne assez vite, et pour tout le monde ».

Les 28 heures supplémentaires, c’est fini. Durant la période du Covid, Lidl a par magasin, « permis » 28 heures en plus pour chaque magasin. Cela veut dire quoi ? 28 heures de travail en plus étaient permises par magasins. Entendez, des heures à se distribuer par des caissières volontaires à mi-temps par exemple, qui demandaient à travailler plus. Ou par des contrats à durée indéterminée. Mais cette mesure a été stoppée le 30 septembre.

→ Flexibilié, non-remplacement des malades, changements des magasins… Découvrez les raisons du malaise

Notre sélection vidéo