Edward Still, l’entraîneur du Sporting de Charleroi, se dévoile: «J’aime le jeu bien plus que les chiffres»

Vidéo
Edward Still, l’entraîneur du Sporting de Charleroi, se dévoile: «J’aime le jeu bien plus que les chiffres»
Belga

Sur son bureau, qui était jusqu’il y a peu le repaire de Mehdi Bayat, se croisent un ordinateur qu’Edward Still est toujours prêt à rallumer pour montrer une phase de jeu ou un outil et des livres sur Carlo Ancelotti et Dave Grohl. « Je m’ouvre l’esprit », sourit d’emblée le trentenaire. Pour la première fois depuis qu’il est arrivé au Sporting de Charleroi, le nouvel entraîneur carolo est revenu avec nous sur son amour du football, sous tous ses aspects.

Après quasiment quatre mois, quel premier bilan posez-vous ?

Au niveau de l’identité de jeu, je pense que l’état des lieux est positif. Et c’est avant tout possible car les joueurs sont en phase avec ce qu’on fait et comment on le fait. C’est très positif qu’ils veuillent comprendre pourquoi et comment on fait chaque chose. Les joueurs y croient, sans ça on ne pourrait rien faire. Pour arriver au point d’équilibre, il faut une meilleure équipe et pour ça, il faut une équipe-type et savoir qui rentre et sort pour qu’elle soit la plus juste possible. Cet équilibre, on s’en approche un peu plus à chaque match. On veut pouvoir varier entre quatre systèmes de jeu, pas pour le plaisir de varier, mais pour cibler la faiblesse défensive de l’adversaire. Nos principes restent les mêmes, nos profils aussi, mais on peut changer les positions pour trouver une autre complémentarité ou exploiter une faiblesse. Là où on n’est pas satisfait, c’est dans le nombre de points obtenus et on ne s’en cache pas. On voulait plus de points, je pense qu’on en méritait plus. Sans exagérer, on aurait mérité six points de plus. Et la perception serait alors différente. On doit être conscient et accepter qu’on ne les ait pas. Mais on doit aussi être juste dans l’analyse de se dire qu’on est bien. On n’est pas aussi loin qu’on voudrait au classement, mais on va y arriver. Ce retard donne encore plus de motivation pour réussir.

►► Le jeune T1 carolo a pris le temps de revenir avec nous sur ses idées en tant qu’entraîneur.

►► Retrouvez ICI l’interview d’Edward Still.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo