Fin du chômage pour le personnel mais peu de travail à effectuer chez Logistics Nivelles, «La quantité de marchandises est peu importante»

Fin du chômage pour le personnel mais peu de travail à effectuer chez Logistics Nivelles, «La quantité de marchandises est peu importante»
Belga Images

La direction de Kuehne + Nagels, dont dépend Logistics Nivelles, avait prévu une reprise progressive du travail dans les entrepôts durant la semaine dernière, après une période de nettoyage et de vérification du respect des normes, et des activités reprenant complètement à partir de ce lundi. Ce n’est visiblement pas le cas.

« Tout le personnel est là et attend à son poste : la période de chômage pour force majeure est terminée. Ils font ce qu’ils doivent faire mais ce lundi, la quantité de marchandises qui arrivent pour être traitée est peu importante, alors qu’on nous dit que l’entrepôt de Kontich croule sous le travail et que les magasins Carrefour seraient aussi approvisionnés depuis Valenciennes. La direction nous dit qu’il y aura davantage à faire à partir de mercredi mais c’est inquiétant. On se demande quelle est la stratégie qu’appliquent ces deux grandes multinationales, Khuene+Nagels et Carrefour, pour le petit Logistics Nivelles », indique le permanent CNE Didier Lebbe.

Le 22 septembre dernier, Khuene + Nagels avait annoncé son intention de fermer complètement le site de Nivelles et de procéder au licenciement collectif des 549 travailleurs à l’automne 2022. L’annonce avait provoqué plusieurs jours de grève sur le site et depuis le vote de la reprise du travail par le personnel, l’activité n’a repris sur place que de manière partielle.