Abonnez-vous pour 1€

Les vacances tournent mal pour Yannicka, une Belge de 31 ans, qui se retrouve avec une facture inattendue de 400 euros: «Ce sont des malversations»

Les vacances tournent mal pour Yannicka, une Belge de 31 ans, qui se retrouve avec une facture inattendue de 400 euros: «Ce sont des malversations»
123rf

Yannicka Eerdekens, une Belge de 31 ans, travaille dans les assurances et sait donc qu’il y a régulièrement des abus dans les sociétés de location de voitures, notamment en constatant des dégâts sur les véhicules bien après le retour du voyageur dans son pays d’origine.

« C’est exactement la raison pour laquelle j’ai souscrit une assurance tous risques pour la voiture de location que j’ai réservée avec Ryanair en même temps que notre vol », explique Yannicka à nos confrères de HBvL. La société de location OK Mobility, à Alicante, a toutefois déclaré des dégâts sur le véhicule, mais sans fournir de preuve. Néanmoins, près de 400 euros ont été débités de sa carte de crédit !

À présent, Yannicka souhaite que la compagnie d’assurances qu’elle a souscrite fasse le nécessaire, mais elle n’obtient malheureusement aucune réponse, malgré de nombreux courriels. « Ce sont vraiment des malversations. Les sociétés de location de voitures disposent librement de l’argent des autres. J’ai demandé à ma banque de ne pas déposer l’argent, mais c’est impossible », témoigne-t-elle.

Après avoir été contactée par nos confrères de HBvL, la société de location de voiture fournit une photo à Yannicka. Il s’agit, selon elle, de la photo d’une autre voiture, qui aurait pu être prise « n’importe où et n’importe quand ». En attendant d’obtenir gain de cause, la jeune femme a porté plainte auprès du Centre européen des consommateurs.

Notre sélection vidéo