Abonnez-vous pour 1€

Les vacances se sont arrêtées avant même d’avoir commencé pour cette famille belge: «Nous avions payé en toute confiance»

Les vacances se sont arrêtées avant même d’avoir commencé pour cette famille belge: «Nous avions payé en toute confiance»
Isopix

Greet avait cherché sur Internet des maisons de vacances et trouvé un logement d’exception à Corniglia, près de Cinque Terre en Italie, sur airbnb.com-rooms7102861.online, rapportent nos confrères de HBvL. « Villa entière avec piscine, hébergée par Laura », indiquait le site.

« L’hôte, Laura, nous a dit que la maison n’était plus disponible, mais qu’elle avait un autre logement disponible. Elle l’a transmis via un lien dans un e-mail ultérieur. Nous avons payé nos vacances en toute confiance grâce à ce lien, 3.500 euros au total », explique Greet à HBvL. Problème : la veille du départ, toujours aucune information concernant la clé du logement. Les vacances se sont arrêtées là, avant même d’avoir commencé.

Les faux sites Airbnb pulullent sur le net, et l’entreprise demande aux internautes d’immédiatement les signaler afin de les supprimer. « Nous avons mené une enquête approfondie sur la plainte de Mme Schils. Aucun hébergement correspondant à l’offre payée par Mme Schils n’a été trouvé sur notre plateforme. Nous avons trouvé un listing sur le site français Abritel/Vrbo, qui correspond. Mais nous n’avons rien à voir avec ça », indique Airbnb. À l’évidence victime d’une escroquerie, Greet ne pourra donc pas être remboursée par le biais de cette plateforme.

Notre sélection vidéo