Le père des enfants kidnappés par un voisin pédophile à La Calamine témoigne: «On les entendait crier et pleurer, ils frappaient à la fenêtre»

Adam, le père des deux enfants.
Adam, le père des deux enfants. - Montage S.P.

Ce lundi après-midi dans le quartier de Brandhöven, les enfants jouent au foot ensemble, s’amusent avec une voiture téléguidée ou bien font du vélo, presque comme si rien ne s’était passé. Une scène presque irréaliste quand on sait ce qu’il s’est produit le samedi soir.

« Il y a beaucoup d’enfants ici, c’est peut-être pour ça qu’il s’est installé ici » s’interroge un gamin d’une dizaine d’années, croisé dans le quartier. Ce « il », c’est cet habitant interpellé samedi soir après avoir séquestré deux enfants de 4 et 6 ans pendant près de deux heures. On notera que l’homme n’a pas vraiment choisi son logement puisqu’il vit dans une maison sociale qui lui a été imposée. L’homme de 49 ans était en slip quand Adam, le père des deux petits, est parvenu à défoncer sa porte, au cinquième essai.

Le père et d’autres membres de la famille témoignent : « Ma femme les a entendus crier, pleurer, ils frappaient à la fenêtre. »

Les enfants vont bien, mais les circonstances restent floues  : « On ne sait pas s’il les a emmenés chez lui par la force »