Quatre mois après, Beauraing porte encore les cicatrices de la tornade : «C’est impossible d’oublier!»

Aujourd’hui encore, Joséphine et Jean vivent dans l’angoisse.
Aujourd’hui encore, Joséphine et Jean vivent dans l’angoisse. - Vincent Lorent

Il y a quatre mois tout juste, au lever du jour, les habitants des rues de l’Aubépine et de Rochefort à Beauraing prenaient conscience de l’ampleur des dégâts provoqués par la tornade, dont les vents ont soufflé jusqu’à 180 km/h cette nuit-là.

▶▶ Quatre mois après, nous sommes allés à la rencontre des sinistrés, qui sont toujours marqués. « C’est impossible d’oublier ! », témoigne Jean.

▶▶ Nous avons fait le point avec les sinistrés et le bourgmestre Marc Lejeune sur l’avancée des différents travaux.

▶▶ Voici nos photos et vidéos du quartier beaurinois touché, à l’heure actuelle.

Notre sélection vidéo