«Queens»: quand quatre nanas ex-stars du hip-hop retentent le coup 20 ans après, ça donne une série «girl power» très cliché

Elles ont quarante ans et sortent d’une longue quarantaine artistique!
Elles ont quarante ans et sortent d’une longue quarantaine artistique! - ABC

Ce mardi 19 octobre à 22h, c’est une série 100 % « girl power et musique » qu’a lancée la chaîne ABC. Elle est centrée sur quatre filles de couleur, Brianna (Eve), Jill (Naturi Naughton), Valeria (Nadine Velazquez) et Naomi (Brandy Norwood), qui dominaient le monde bling bling du hip-hop il y a vingt ans avec leur groupe Nasty Bitches. Aujourd’hui quadragénaires, celles que la planète connaissait sous les noms de Professor Sex, Da Thrill, Butter Pecan et XPlicit Lyrics ont retrouvé des vies normales et banales. Brianna a cinq enfants et un mari qui la trompe, Jill a un mari qui l’aime mais elle aime une femme, Valeria est une journaliste star et Naomi, la plus musicienne des quatre, a du mal à renouer avec le succès et néglige sa fille Jojo.

Intitulé « 1999 » en référence à l’année de leur apogée artistique, le premier épisode montre d’abord ces femmes empêtrées dans un quotidien étriqué, puis face à l’opportunité de remettre ça et prouver qu’elles ne sont pas finies ! En d’autres termes, sous l’impulsion de leur ancien manager, elles se retrouvent… Mais ces retrouvailles raniment directement de vieilles disputes, déclenchées par une Valeria qui a toujours pris ses consoeurs de haut. Ce qui se passe, c’est qu’en privé, elles sont tout sauf faux-cul et se disent leurs quatre vérités. Ce qui n’est pas sans tension… À la fin de cette installation, après avoir « sauvé » d’une overdose une jeune chanteuse qui leur est redevable, elles réinvestissent enfin une scène sous le nom de « Queens ». Et, plus sexy et mordantes que jamais, elles sont sur le point de partir en tournée.

Aux États-Unis, tous les rêves sont réalisables, et c’est ce que cette série vient rappeler. Parce qu’elles le valent bien, ces nanas osent retenter le coup dans un business encore plus redoutable et régi par le profit qu’au temps de leur première gloire. Cela nous vaut une mise en bouche qui ne nous a pas trop enthousiasmés, car elle a les traits très épais. En 2021, on aurait espéré quelque chose de moins caricatural que ça. Et puis, cette histoire nous parle moins qu’elle va sans doute le faire au public américain, plongé jusqu’au cou dans la culture hip-hop.

L’entreprise a tout de même des points positifs, à commencer par les quelques morceaux musicaux qu’elle a déjà délivrés. Très chouettes ! Enfin, deux des quatre actrices principales sont de vraies stars de la musique au rayonnement international. Eve, d’abord, qui joue Brianna, est une rappeuse qui a sorti plusieurs albums et s’est reconvertie, il y a cinq ans, dans la présentation télé. Quant à Brandy Norwood alias Naomi, personne n’a oublié « The Boy Is Mine », son duo avec Monica, qui date de… 1998.

Notre sélection vidéo