16 élèves ne pourront plus suivre leurs cours à Doische à cause de la suppression du bus scolaire: «Rien n’est fait pour mon fils»

Les enfants risquent de devoir changer d’école à cause d’une question d’administration.
Les enfants risquent de devoir changer d’école à cause d’une question d’administration. - D.R.

Début septembre, Loan est entré en première secondaire. Pour le garçon, le choix s’est rapidement porté sur l’horticulture, sa passion. Seulement voilà, une seule école propose des cours d’horticulture dans la région : l’Athénée Royal Florennes – Doische. Habitant Philippeville, se rendre à Florennes n’est pas des plus compliqué.

Sauf que les cours d’horticulture se donnent à l’implantation de Doische, à 20 kilomètres de là. L’école a donc offert la possibilité de transporter les élèves de l’établissement de Florennes vers celui de Doische au matin et de faire l’inverse le soir.

➜ Mais il y a quelques jours, ça a été la douche froide : il était interdit de réaliser cette navette pour diverses raisons.

Une maman témoigne  : « Rien n’est fait pour mon fils… Je ne me vois pas le mettre en mécanique alors qu’il adore l’horticulture ».

Notre sélection vidéo