Entre 80.000 et 180.000 professionnels de santé sont décédés dans le monde, de janvier 2020 à mai 2021

Illustration
Illustration - Belga Image

« Ces estimations découlent des 3,45 millions de décès liés au Covid-19 déclarés à l’OMS en mai 2021 ; un nombre qui, en soi, s’avère bien inférieur au nombre réel de décès », a précisé l’organisation dans un communiqué.

« C’est pourquoi il est essentiel que les professionnels de la santé soient vaccinés en priorité. Les données de 119 pays suggèrent qu’en moyenne, deux professionnels de la santé sur cinq dans le monde sont entièrement vaccinés », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en présentant les données aux médias. « Cette moyenne masque toutefois d’énormes différences entre les régions et les groupes économiques. En Afrique, moins de 1 professionnel de la santé sur 10 a été entièrement vacciné tandis que, dans la plupart des pays à revenu élevé, plus de 80 % des agents de santé sont entièrement vaccinés », a-t-il poursuivi.

« Plus de 10 mois après l’approbation des premiers vaccins, le fait que des millions de professionnels de la santé n’aient toujours pas été vaccinés est en soi une condamnation des pays et des entreprises qui contrôlent l’approvisionnement mondial en vaccins », a par ailleurs souligné le chef de l’OMS.

Tedros Adhanom Ghebreyesus n’a de cesse de dénoncer l’iniquité vaccinale et demande sans répit aux pays disposant de suffisamment de doses de les partager, alors que le mécanisme international Covax patine, faute de vaccins suffisants.

« Les pays du G20 se sont engagés à donner plus de 1,2 milliard de doses de vaccin à Covax », programme destiné à garantir aux pays défavorisés un accès équitable aux vaccins. « Jusqu’à présent, seules 150 millions ont été livrées. Pour la plupart des dons, nous ne disposons d’aucun calendrier. Nous ne savons pas combien de doses Covax va recevoir, ni quand », a-t-il déploré.

Notre sélection vidéo