Mobilisation sur la COP26 à Bruxelles en marge du Conseil européen: «La majorité des pays dans le monde ne respectent pas l’accord de Paris»

Illustration
Illustration - Photonews

Une dizaine de personnes ont réalisé une flashmob sur une chanson intitulée « Monsieur le président ». Le comédien Pietro Pizzuti a parlé de l’entrée en Bourse de l’eau en décembre 2020 et des risques de sa marchandisation. Les réponses fournies à la délégation reçue la semaine dernière au Cabinet du président du Conseil Européen Charles Michel à propos des aides européennes pour les sinistrés des inondations en Belgique et des avancées du Green Deal ont aussi été discutées.

« Il n’y a plus de temps à perdre, car les engagements tardent à se concrétiser, mais on voit des catastrophes arriver plus rapidement qu’on ne le pensait », estime Kim Lê Quang, co-fondateur du mouvement Rise for Climate Belgium. « Les ambitions sont là, les moyens commencent à venir, mais la majorité des pays dans le monde ne respectent pas l’accord de Paris. On demande aussi une cohérence dans les politiques, car le Green deal entre en contradiction avec des aspects du traité sur la charte de l’énergie, des accords de libre-échange ou de la PAC (Politique Agricole Commune) ». Il relève que plus de 30.000 personnes ont signé la pétition de Rise for Climate Belgium pour demander une loi Climat européenne plus forte.

Différents mouvements étaient représentés, parmi lesquels les grands-parents pour le Climat et Extinction Rebellion.

Une grande marche aura lieu le 31 octobre à Bruxelles pour l’ouverture de la COP26.

Notre sélection vidéo