Abonnez-vous pour 1€

Ça grogne chez les franchisés Carrefour: ils se plaignent de prix d’achat trop élevés, «la centrale se sucre sur notre dos!»

Les franchisés ont aussi souffert du manque d’approvisionnement.
Les franchisés ont aussi souffert du manque d’approvisionnement. - Photonews

« Ils se sucrent sur notre dos ! », s’exclame notre interlocuteur, un franchisé Carrefour qui préfère rester anonyme. La raison de sa colère : les prix d’achat pratiqués par la centrale Carrefour. « Nous devons commander au minimum 92 % de nos marchandises chez Carrefour mais les prix sont plus élevés que ceux pratiqués pour les clients dans d’autres enseignes. »

Notre interlocuteur nous donne d’ailleurs un exemple. « Pendant la grève de Nivelles Logistics, je suis allé m’approvisionner en papier WC dans un magasin Colruyt. Et je me suis aperçu que le prix des rouleaux était plus de 2 fois moins cher que le prix que pratique la centrale. 3,4€ chez Colruyt contre 8,4€ à la centrale avec un prix de vente conseillé aux clients de 11,8€. Normal donc que notre marge diminue de plus en plus ! », affirme le franchisé.

►► Pour payer les factures, notre franchisé explique qu’il doit parfois augmenter ses prix clients.

►► Face à cette situation, plusieurs franchisés belges ont décidé de s’unir.

Notre sélection vidéo