«AY4.2», le nouveau variant du coronavirus, a déjà été détecté en Belgique: «Il semble légèrement plus contagieux que le «Delta»»

Illu
Illu - AFP

Les derniers chiffres « corona » dans notre pays sont catégoriques et montrent que la pandémie n’est pas encore terminée. Selon la mise à jour vendredi matin par Sciensano, l’institut de santé publique, le nombre de patients Covid dans les hôpitaux belges a de nouveau dépassé le millier, pour atteindre 1.032. C’est presque un tiers (30 %) de plus qu’une semaine auparavant. Le cap du millier n’avait en outre plus été atteint depuis le 4 juin dernier.

Si le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit) parle d’ores et déjà d’une quatrième vague, une nouvelle mutation du coronavirus vient d’être détectée en Belgique. Déjà présent en Angleterre, en Russie, aux États-Unis, au Danemark ou encore en Israël, ce variant baptisé « AY4.2 », a été décelé chez 61 patients belges depuis le 25 août, indique le professeur Piet Maes de la KU Leuven à HBVL.

Il s’agirait en réalité d’une « mutation du variant Delta », selon le virologue Johan Neyts. Mais alors, faut-il s’en inquiéter ? Nos confrères flamands ont posé la question à Geert Molenberghs. Pour le biostatisticien de l’UHasselt/KU Leuven, « il est trop tôt » pour y répondre.

L’expert déclare que « le nouveau variant semble légèrement plus contagieux que le variant Delta. Donc, le variant Delta sera probablement un peu repoussé, mais ce sera beaucoup plus lent que ce que nous avons vu lorsqu’il a pris le relais du variant Alpha ». Geert Molenberghs ajoute que des recherches supplémentaires doivent être effectuées pour confirmer si les vaccins actuels sont efficaces contre cette nouvelle souche du virus.