Les libéraux veulent être la première famille politique du pays en 2024

Les libéraux veulent être la première famille politique du pays en 2024
Belga Image

« Notre famille doit être la première famille politique du pays en 2024 », a lancé M. Bouchez aux côtés de M. Lachaert devant plusieurs milliers de militants réunis au Heysel.

La manifestation avait un tour très européen avec la présence de plusieurs personnalités libérales issues d’autres pays, dont les Premiers ministres néerlandais, luxembourgeois et estonien Mark Rutte, Xavier Bettel et Kaja Kallas, ainsi que le président du Conseil européen, Charles Michel.

Le Premier ministre belge Alexander De Croo était également de la partie. Il a vanté la prospérité de la Belgique et les libertés individuelles qui y prévalent, fruit du libéralisme selon lui, et s’est élevé contre les « conservateurs » de gauche et de droite qui tentent de dresser les gens les uns contre les autres. « Ce n’est pas la société pour laquelle on s’est battu pendant 175 ans », a-t-il lancé.

« Le meilleur est encore à venir », a-t-il ajouté dans un discours axé sur les enjeux à venir. La tonalité était la même chez M. Bouchez : « Notre pays a besoin d’un new deal libéral afin d’affronter les défis du futur ».

Les libéraux du nord et du sud ont affiché leur unité, signe de leur attachement à une Belgique unie. « Si l’on est ensemble, c’est que l’on se rend compte que la Belgique va mieux quand le nord et le sud coopèrent », a souligné M. Lachaert qui a souhaité au MR de devenir la première formation politique en Wallonie.

Le MR a mis en avant son attachement à la classe moyenne. « Aujourd’hui, on voit de plus en plus d’attaques contre la classe moyenne avec cette idée que demain sera moins bien qu’aujourd’hui », a expliqué M. Bouchez.

Les libéraux francophones se sont fixé quatre priorités d’action dans les années à venir : l’éducation et l’enseignement, le travail et la fiscalité afin de « récompenser ceux qui travaillent », la sécurité et le respect des valeurs de la société, M. Bouchez faisant au passage des libéraux « le seul rempart contre le collectivisme et le communautarisme ».

Notre sélection vidéo