Murs qui suintent, chaufferettes inutiles, toilettes à l’extérieur... des élèves de Forrières sont privés de chauffage: « C’est inadmissible!»

L’eau était montée jusqu’à trois mètres dans certains locaux!
L’eau était montée jusqu’à trois mètres dans certains locaux! - D. R.

Des murs qui suintent l’humidité, des chaufferettes qui ne réchauffent pas grand-chose et des toilettes à l’extérieur de l’école… Voilà les conditions dans lesquelles doivent travailler les enseignants et une partie des élèves de l’école d’enseignement spécialisé « Le village des couleurs » à Forrières (Nassogne) depuis la rentrée de septembre.

L’établissement a été fortement touché par les inondations de juillet dernier et aujourd’hui, avec le retour du froid et de l’automne, des parents dénoncent les conditions insoutenables que leurs enfants doivent supporter. Le grand-père de l’un d’eux nous a contacté ce vendredi pour expliquer que plusieurs parents, excédés, ont décidé de retirer leurs enfants de l’école.

➜À la suite des inondations, huit classes sont devenues inutilisables. Mais ce n’est pas le seul problème.

➜La députée provinciale Nathalie Heyard dit comprendre cette lassitude et avoir conscience des grosses difficultés, elle réagit.

Notre sélection vidéo