Georges-Louis Bouchez victime d’un accident aux 24 heures 2 CV à Spa: «Une voiture a percuté la sienne, l’envoyant contre un mur à 150 km/h»

Georges-Louis Bouchez victime d’un accident aux 24 heures 2 CV à Spa: «Une voiture a percuté la sienne, l’envoyant contre un mur à 150 km/h»
DR

« Selon la direction de course, à la sortie du double gauche après le virage dit « de Bruxelles », une voiture a percuté la sienne à l’arrière gauche, l’envoyant percuter un mur à 150 km/h », explique sa porte-parole, Salma Haouach. Il aurait été ramené par une dépanneuse au poste chirurgical. Georges-Louis Bouchez a passé une batterie d’examens et se porte bien. « Il va se reposer et nous reviendra en forme dès demain », précise sa porte-parole.

Joint par nos soins, l’un des organisateurs de la course, Bernard Delevenne, nous apprend qu’il s’agissait peut-être de deux voitures roulant dans des catégories inférieures qui ont percuté le libéral. « Mais c’est difficile à dire. Un peu avant, un accident s’était produit à un autre endroit et les caméras étaient braquées sur lui. Et puis, on peut dire ce qu’on veut, mais dans le noir, c’est toujours difficile d’évaluer la situation. » L’incident s’est produit vers minuit 30.

Il s’agissait bien d’un mur de pneus en revanche. « Le mur en dur est beaucoup trop loin pour que les pilotes le touchent », rassure Bernard Delvenne. Toujours est-il qu’il n’a aucune blessure.

On sait que le président est un passionné de course automobile. Il rêvait même, quand il était plus jeune, de faire un jour de la F1. « Chaque fois qu’il en a l’occasion, et plusieurs fois par an, il participe à des compétitions », précise Salma Haouach. « Et il s’engage notamment dans des courses quand elles sont organisées pour la bonne cause, comme celles-ci. »

Notre sélection vidéo