Furieux, les étudiants de la Haute École Léonard de Vinci veulent boycotter la proclamation: «Le Covid a vraiment bon dos»

Une proclamation sans les parents.
Une proclamation sans les parents. - GSV / Reporters

La révolte gronde dans les rangs de la Haute École Léonard de Vinci. Alors qu’on leur avait promis une belle proclamation en novembre, les diplômées des sections infirmier et sage-femme ont récemment appris que la cérémonie aura lieu à huis clos sans la présence des parents. « C’est comme si on allait chercher un colis à la poste », résume amèrement Mathilde qui vient de finir ses études.

Dans un mail que nous avons pu lire, l’école justifie la décision par le manque de temps nécessaire pour organiser une telle cérémonie et la situation sanitaire. « Le Covid a vraiment bon dos », dénonce une autre étudiante.

Lundi 18 octobre, la haute école a remis le feu aux poudres avec la rentrée académique qui a été célébrée au Wolubilis. Le bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert Olivier Maingain (DéFI) et la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR) ainsi que des élèves étaient invités.

►► Quand les fraîchement diplômées découvrent les photos de la soirée, les critiques fusent immédiatement.

►► Les parents non plus n’apprécient pas le choix «incohérent» de la HE Vinci.

Notre sélection vidéo